Le mardi 29 juin 2010

Tabouret bis

2ème essai, cette fois avec la couleur violette.
Toujours en crochet avec les n° 6, 5 et 4 1/2 pour finir, en mélangeant plusieurs brins différents de coton.


Le dimanche 27 juin 2010

Il fait chaud,

très chaud mais on ne va pas se plaindre !

Blanche sort de la maison, plusieurs fois par jour, pour aller prendre un bain de poussière. Elle passe ensuite deux heures à se nettoyer... c'est bizarre un chat quand même...


Le soir venu, quand la chaleur se fait un peu moins forte, elle va s'installer sur un pilier. Elle y fait un énième sieste, à l'abri des emmerdeurs (le chien noir d'à côté qui n'a pas l'air commode du tout, Cachou qui veut toujours jouer à chat et nous qui voulons la caresser même que c'est pas l'heure !)

Le samedi 26 juin 2010

Image du jour

Quand mon neveu, Nuths, invite chez lui, sa copine, ça tourne au désastre...
Mademoiselle ne peut pas dormir si elle entend le bruit de la pendule.
Elle a la bonne idée de décrocher la dite pendue et la déposer dans le four.
Le problème, c'est qu'après, elle y enfourne une pizza... sans retirer la pendule, pourtant bien grosse.
Résultat, une œuvre d'art magnifique que l'on va essayer de vendre au plus offrant sur ebay.

Erreur Nuths ! Fais gaffe quand tu te branches une copine. Vérifie qu'elle supporte le bruit des aiguilles d'une horloge et par la même occasion le bruit du clocher de l'église, tout proche de ton logement. Elle aurait pu, aussi, choisir de mettre des bouchons d'oreilles. On en fait de jolis, de toutes les couleurs. Mieux, elle aurait pu, tout simplement, retirer la pile !

Le jeudi 24 juin 2010

60 ANS
A TAUX PLEIN
J'Y TIENS !


RETRAITES :
IL EXISTE BEL ET BIEN D'AUTRES SOLUTIONS
QUE DE TRAVAILLER JUSQU'A 70 ANS !

Le mardi 22 juin 2010

I'm very happy

so happy ... because Pimprenelle et Nicolas ont réussi brillamment leurs examens de fin d'année ! Je me retiens pour ne pas donner, ici, leurs moyennes tellement elles sont excellentes.
Du calme, Malou... Oh putain, avoir des enfants comme ça, c'est le rêve de beaucoup de parents et nous avons cette chance là. Vous savez, le genre de gamin qui a compris depuis la maternelle qu'il travaille pour lui, non pas pour faire plaisir à ses parents. Le genre de progéniture à qui il n'est pas la peine de rabâcher trop souvent "tu as fais tes devoirs ?"


Eux sont très contents et du coup, ils sont admis pour l'un dans le master2 de son choix et pour l'autre à l'ENS. Ils ont bossé et ça a payé. Ils vont pouvoir passer des vacances peinardes.
Ils ont déjà pris une petite dose de détente, bien méritée, à Europapark, en Allemagne et en Alsace.


(ps : photo made by Toutouille)

Il y a tellement de nouvelles pourries en ce moment de la (très, très mauvaise) santé d'un proche à la réforme des retraites en passant par le foot (quoique ça, je m'en fous, peuvent aller se faire voir avec leur foot-fric-business de merde) que je ne peux pas ne pas glisser cette bonne nouvelle. J'espère que du côté des proches, amis et famille, les info seront tout aussi agréables Y'a du bac, du brevet et des passages en classe supérieure dans l'air...

Le lundi 21 juin 2010

Il fait moche suite

J'avais oublié, le petit meuble en bois blanc chiné il y a très longtemps. Repeint en vert clair, il est destiné à la salle de bain.


(On ne regarde pas le papier rose affreux qui devrait disparaître, un jour prochain, pour du gris clair).

Le dimanche 20 juin 2010

Il fait moche !

Et qu'est ce que l'on fait quand il fait moche ?
Je chiale parce qu'il y en a marre de ce temps maussade et froid?? Non, je m'attaque au tabouret chiné dans un dépôt-vente :

Hop, je sors mes restes de coton. Je prépare mes boules de coton en les mélangeant et je commence à crocheter en n° 8.

Pas de modèle, tout dans la tête. C'est simple. J'augmente un tour sur deux.
Quand je suis arrivée au diamètre désiré, je cesse les augmentations et puis je change deux fois de grosseur de crochet pour resserrer le travail. Voilà, le dessus de tabouret s'adapte parfaitement à l'assise.

Et voilà, le tabouret ira rejoindre la cuisine.


Il fait moche et gris. Pas de pluie mais beaucoup de vent.
Alors c'est l'occasion, de teindre à la machine les deux couvre-lit de la chambre d'amis.
L'un en vert citron,


l'autre en rose pâle (teinture Dylon). Ils sèchent vite grâce au vent.
C'est frais et gai, c'est le printemps ! Quoique.....

(attention : la teinture coûte plus chère que le couvre-lit acheté chez le suédois).


Cachou, lui a tout compris ; rien ne vaut une bonne sieste !



( Ours brun, lui se replie sur le fauteuil, les yeux dans le vague, soupire et dit :" aujourd'hui je suis dépressif". Mouaiff.....)

Le mardi 15 juin 2010

Veste grise toute douce pour (grosse) faignasse.

Tricotée, vautrée sur le canapé, avec des aiguilles n° 9 en un weekend.
Laine Rapido de chez Phildar, coloris Glacier (très moelleuse et chaude).
Réalisée au point mousse; l'idéal pour une nulle en tricot comme moi (je préfère depuis toujours le crochet !)
Modèle trouvé dans le N° 8 de la revue "Tricoter c'est tendance..." des Éditions de Saxe.

Bon, euh... ben... après j'ai mis deux mois à me décider à assembler la veste, ce qui est pas mal long pour deux coutures réalisées en 1/4 d'heure. Oh la honte!!! Mais c'est bon la honte !
J'ai fait la photo légèrement de biais pour ne pas montrer les deux ou trois erreurs de tricot. Quand je dis que je suis plus douée en crochet, c'est pas de la blague.

Le samedi 12 juin 2010

Qi Gong

Depuis quelques semaines, je participe tous les vendredis midi à des séance de Qi gong (prononcer tchi kong).

Après une réunion obligatoire bien stressante ou chiante, c'est l'idéal. Vous savez, ces réunions, où il se dit les mêmes choses depuis 7 ans, les décisions qu'on prend pour vous en vous faisant croire qu'il y a eu concertation (c'est ce qu'ils disent aux élus syndicaux). Décisions qu'on ne peut pas appliquer faute de moyens ou que ceux qui doivent faire, ils veulent pas et qu'il se passera rien (je dis ça parce que j'occupe ce poste depuis 7 ans et c'est comme partout ailleurs où j'ai bossé.. l'inertie... Ouarf, ouarf!!)Quoique , maintenant je m'en fous royalement des réunions. J'y vais puisqu'elles sont obligatoires, mais je ne me sens pas du tout dans l'obligation de participer, même d'être présente mentalement. J'ai acquis la capacité à " m'évader", à penser à autre chose, par exemple au prochain doudou que je vais crocheter ou au meuble que je prévois de bricoler. Quelle en sera la couleur? Comment vais-je teindre ce couvre-lit en coton blanc pour lui donner un coup de peps ? Je vais ajouter du gros sel ou du vinaigre à la teinture ? Est-ce que je vais tenter la fabrication de lessive maison avec du savon de Marseille ? Dans ce cas, vais- le râper avec la râpe à gruyère ou non ? Si oui, est ce que le gruyère aura le goût de savon? Remarque je m'en fous, je ne mange aucun fromage.

Bref, revenons au Qi gong. Cela signifie le travail de l'énergie.

J'ai déjà bénéficié de quelques séances et petit à petit, je découvre le Qi gong des 5 saisons (terre, métal, eau, bois et feu), le Qi gong des méridiens et celui de la santé.
J'ai fais la posture de l'arbre, j'ai puisé l'eau du lac, lancé des ballons, écarté les nuages, chassé les soucis et les ai jetés par terre, attrapé l'arc en ciel, tiré des fils de soie et volé avec la grue (l'oiseau).

C'est du chinois pour vous ? Pour moi aussi. Ça tombe bien, c'est zen. C'est de la gym traditionnelle chinoise. Rien à voir avec le travail social (M'a toujours fait marrer cette expression à la con !)

Je ne comprends pas tout pour le moment et puis, peut-être que je ne comprendrai jamais tout mais ce n'est pas grave. Bientôt, je vais descendre au fond de la mer, observer le cerf écouter la forêt, rencontrer le loup se baignant dans la rivière et connaître le souffle de l'hirondelle et ça me plait bien. Et puis je baille, je baille, je baille, pendant les cours... On dirait Cachou lorsqu'il émerge de sa sieste ! Et j'ai le droit de ne pas mettre ma main devant la bouche... Le pied !
Après la séance, j'ai juste une envie folle de roupiller.


Une petite photo trouvée sur le net. Nous, on est fringués n'importe comment mais on essaie de réaliser nos mouvements ensemble. C'est plus joli à voir... surtout par nos collègues qui ne manquent pas de nous mater des fenêtres des bureaux. Faudrait peut-être bien songer à l'harmonie des couleurs.

Le mardi 8 juin 2010

Faut y aller tous les jours chez Jiho!

Comme les journaux télévisés me donnent la nausée avec ses nouvelles de merde (qui ne sont pas des infos mais un ramassis de conneries pour m'abrutir encore plus que je ne le suis déjà, du genre tenter de me convaincre que le gouvernement propose de bonnes solutions pour régler le problème des retraites - raté! ) j'ai décidé depuis belle lurette ne plus les regarder.

Mes infos à moi, c'est toujours et encore Jiho et c'est là, dans la colonne de droite.

Pour continuer à rigoler, un petit coup d'œil tous les jours...

Thème du jour : les violences conjugales :

Le dimanche 6 juin 2010

Orage ?

Monsieur Cachou a été réprimandé parce qu'il essayait (encore !) de gratter le papier-peint sur le mur.
Vexé, il s'est endormi dans son nid préféré, c'est à dire celui de sa copine, Blanche. Et comme s' il voulait avoir le dernier mot, il roupille les deux pattes sur le mur (Regarde bien, je ne gratte pas mais je touche ton mur!)

Pleuvra ou pleuvra pas ? Orage ou non ?
J'attends planquée derrière la fenêtre de la cuisine. De cet endroit, je peux mater mes voisins, les passants, les chats et chiens en balade, le facteur, les témoins de Géo Trouvetou, les Adventistes du 78ème jour, les éboueurs, les emmerdeurs et voir arriver mes potes et ma grande famille.
J'ai bricolé des rideaux avec un morceau de tissu chiné à la dernière brocante.
Je les coupés un peu court exprès pour que je puisse, de l'intérieur, voir les chats lorsqu'ils veulent rentrer (la fenêtre est un chemin très souvent emprunté) mais surtout pour mater en bonne concierge que je suis ! J'adore ! D'ailleurs en ce moment, je ne fais pas grand chose, à part conciergiser et manger des cerises...

Le mercredi 2 juin 2010

Aujourd'hui, les deux me plaisent.

Lorsque je reçois Télérama, après un coup d'œil sur la couverture, ma première lecture, c'est le courrier des lecteur, le "ça va mieux en le disant".
Mais cette semaine (Télérama n° 3151) je n'ai pas pu choisir entre ces deux là:

Nicolas Sarkozy fait le reproche posthume à François Mitterrand d'avoir fixé la retraite à 60 ans. Je sens qu'il ne va pas tarder à vilipender le Front Populaire pour avoir instauré les congés payés!


Thaïlande : des milliers de manifestants pour la démocratie. Grèce : des milliers de manifestants contre l'austérité. France : des milliers d'imbéciles se soûlent la gueule.



P.S. : Lire aussi l'article intitulé "Pétasse", à gauche sur la page 5. La Élisabeth, elle m'a fait bien rire.
Je ne lis pas Be, ni Grazia. Connais pas. Je lis depuis de nombreuses années Télérama et je suis pourtant à coup sûr et depuis mes deux ans d'âge une "PAL" (= pétasse à lunettes).
Remarquez que pendant des lustres, j'ai aussi été qualifiée de "femme à lunettes, femme à quéquette"!!! ça s'est tassé, on dirait, depuis que c'est la mode des lunettes que tu fous sur ton pif même que t'en as pas besoin...