Le dimanche 19 novembre 2017

Mosaïque de verre

Une banale porte d'entrée, transformée par l'artiste Santi.
Une mosaïque de verre tout en transparence.
Une explosion de couleurs.

La porte a dû être renforcée par des équerres pour supporter le poids de l'ouvrage.


 (vue de l'intérieur, le jour)


(la nuit, de l'extérieur)







Reste encore à restaurer cette porte pour mettre encore plus en valeur ce magnifique travail

Le mardi 14 novembre 2017

Un livre qui devrait m'aider...

... peut-être.


Peut-être, aider la nulle très moyenne en tricot que je suis.
Explications simples avec des petits schémas, ça devrait le faire.

Le dimanche 12 novembre 2017

Chaussette pour bébé

J'ai vu ici et là, sur le net, des chaussettes à bébé, genre de "cocon" qui  contient l'enfant, le rassure et le tient bien au chaud.
Comme je n'ai pas de bébé en vue, je me suis dit que j'allais m'essayer à en tricoter une pour une poupée.
J'ai utilisé du fil de chez Lang 100 % coton, ultra doux.
Avec le super tricotin de Prym, je me suis lancée à tricoter en rond.




Et voilà le résultat :




Le dimanche 5 novembre 2017

Cambrai

Mon amour (pathologique !) pour la vaisselle m'a fait craquer pour un lot d'assiettes.
Modèle "Cambrai" de Sarguemines.
Le motif me plait, les couleurs me font fondre et elles sont nickel.
Pas une rayure, je crois qu'elles sont neuves.

Et comme j'adore Cambrai (dans le Nord!) et la vaisselle en général... je suis heureuse... comme quoi faut pas grand chose pour rendre une Malou heureuse !!




Le mardi 31 octobre 2017

Halloween

Bon, ben voilà, je n'ai rien fait pour Halloween.
Faute de temps, d'argent, d'idée.
Non, par flemme tout simplement et puis aussi parce que le temps file trop vite et que je n'aurai jamais assez de temps pour réaliser tout ce que je veux faire.

Mais voilà, ce que j’aurai voulu crocheter si je m'y étais prise plus tôt.
De jolis modèles de chez Drops :





Peut-être l'année prochaine ? En commençant à Pâques...

Le samedi 28 octobre 2017

Ma poule

Elle était notre voisine depuis que nous avions aménagé dans cette petite maison, mitoyenne à la sienne, en... 1961.
Ma poule, c'est le nom donnée à notre vieille amie.
Elle nous appelait ainsi lorsque nous étions enfants.
Alors, nous, puis tous les enfants du quartier et aussi les parents de ces gamins, l'appelions gentiment "Ma poule".

Elle s'en est allée il y a trois semaines, en tenant la main de sa petite fille.
Elle a fermé un instant les yeux puis est partie doucement.

Et dans cette rue, c'est la septième maison qui se vide cette année (dont celle de mes parents), tout un quartier qui se transforme.
De nouvelles familles avec des enfants s'installent maintenant, sauf que eux ne peuvent pas jouer dans la rue comme nous le faisions tous ensemble.
Trop de voitures, trop dangereux.

Férue de tricot et de crochet, Ma poule m'avait donné quelques napperons crochetés.
Alors, j'en ai choisi un que j'ai transformé en attrape-rêves.
Peut-être qu'il apaisera mes nuits un peu tourmentées du moment.






Le mardi 24 octobre 2017

Santi, l'artiste verrier

Il manie les couleurs, les formes, les transparences comme personne.
Artiste argentin, il partage sa vie entre son pays et la Drôme.
Il affiche ses œuvres un peu partout, sur les murs, sur les vitraux de chapelles, chez les particuliers, chez les commerçants...
J'aime son travail de mosaïque, très coloré, vivant.

Là, il a décoré la boutique de Kiki, personnage de ce petit village du Diois, que j'aime tant.
Kiki, le vendeur de noix, de pommes, de lavande et jus de fruits faits maison.
Kiki, figure locale, chapeau vissé sur la tête, offreur de "soleils" aux jolies filles qui passent par là, l'été.








Le jeudi 19 octobre 2017

Couleurs d'Automne...

... dans la Drôme.


Le mardi 17 octobre 2017

Histoire de boulangerie


Une nana, environ 35/40 ans, devant moi, à la boulangerie.

Elle chipote devant toutes les baguettes et les pains (c'est à quoi ?, y'a des céréales ? C'est de la farine complète ? C'est du campagne ?) bref le genre qui t'énerves rapidement... pour finalement acheter une baguette classique, c'est à dire avec de la farine blanche et "bien blanche hein, enfin pas trop cuite".

Et là tu te dis que ça va suffire pour la soirée parce que quand même, il y a maintenant 6 personnes qui attendent pour acheter du pain et rentrer chez eux après une journée bien remplie.
Et bien, non, elle en remets une couche. 


Elle décide d'acheter des bonbons pour son rejeton, environ 5 ans, tétine dans le bec, qui depuis un quart d'heure, ne cesse de taper sur la sonnette (la sonnette que tu fais sonner quand il n'y a personne au comptoir, que peut être la vendeuse fait des cochonneries dans le fournil avec.... euh pardon, je m'égare...). 


Elle lui demande quels bonbons il veut, mais refuse systématiquement ce qu'il choisit : trop gros, trop rouge, trop bleu, trop collant, trop sucré (eh! conasse t'achètes des bonbons !!). 

Finalement, elle lui en accorde royalement trois.
3 petits bonbons minuscules perdus au fond du sac en papier. 


Et là, la bonne femme, genre cadre dynamique-bobo que je vais vraiment tuer si elle continue, s'adresse au rejeton en question et juste avant de payer, lui dit : "ça va les bonbons ? TU VALIDES ?"




D'un seul coup, à la boulangerie, là où ça sent bon le pain tout juste cuit, chaud, où je matte les croissants et les tartes aux fraises, je me retrouve ... putain... au boulot !!! avec sa validation de mes deux. 

C'est vrai aussi qu'elle aurait aussi pu lui faire une fiche de procédure d'achats de bonbons, à son fiston.

 (images des bonbons et du pain trouvées sur le net)

Le mercredi 11 octobre 2017

Coussin de nuque

Ben, je l'ai fait mon coussin cale-nuque pour le cours de gym.

Mais j'ai changé d'avis en cours de route.
Il faut savoir varier les plaisirs, passer du crochet à la couture par ex.
Je suis retombée sur un tuto vu sur le net, et j'ai refabriqué un coussin en tissu.
J'ai coupé les 3 morceaux dans des chutes de tissu de chez le suédois.





Je l'ai un peu moins remplit que les coussins précédents et c'est mieux.
C'est moins dur, plus moelleux et au poil pour lire au lit.
Reste à tester au cours de gym, histoire de voir si ça protège les cervicales.

Le mercredi 4 octobre 2017

Boudin de porte

Voilà, terminé, le boudin de porte.
J'ai éclusé une toute petite partie du stock de laine mais c'est déjà ça.
Le boudin de porte coussin anti courant d'air mesure  87 cm.
Très simple, rapide  et agréable à réaliser.




Et ça me donne envie de crocheter un petit coussin rond pour mettre sous la nuque à la gym ou au cours de relaxation.

Le samedi 30 septembre 2017

En cours

Un boudin de porte multicolore avec des restes de laine (Hem* et Barisienne de BDF).
Mailles serrées et crochet n° 5.
En principe, il devrait mesurer 80 cm de long.



Le jeudi 21 septembre 2017

Sac d'automne

Je me suis couchée très tard hier au soir plutôt cette nuit pour finir un sac commencé cet été. 
Un sac feutré avec de la laine Alaska, achetée chez Kalidou.
Modèle Drops.







Feutrage à la machine avec un peu de lessive, à 40°. Essorage à 1000 tour/minute.
Ce qui est bien, c'est que tu tricotes un truc trop grand, un peu informe et que tu restes plantée devant la machine à laver en te demandant comment va ressortir l'ouvrage...
Bon, là, ça va. Pas de mauvaise surprise.


Hier j'ai donc cousu la doublure, le bouton et les anses.


Le modèle et les explications, c'est là :
https://www.garnstudio.com/pattern.php?id=5665&cid=8