Le vendredi 24 mars 2017

Saleté d'Alzheimer


 (image trouvée sur le net)


Voilà, c’est fait. 
C'est juste triste mais inévitable. 
J’ai dû accompagner ma maman dans un service de gériatrie, tellement elle déconnait et surtout souffrait psychiquement.
Ma vie se résumait à m’inquiéter continuellement lorsque j’étais au boulot, ne plus dormir la nuit, flipper à l’idée qu’elle se mette en danger chez elle, souffrir de la voir souffrir, l’entendre me dire qu’elle avait peur, qu’il fallait que je dorme chez elle, la voir jeter ses ordures par la fenêtre, laisser tous les lumières allumées nuit et jour, ne plus fermer les portes,  désapprendre à lire et à écrire, ne plus trouver ses mots et s’en énerver, perdre tous ses repères….
J’étais au bout du rouleau physiquement et psychologiquement.
Je n’en pouvais plus d’être « aidant » comme on dit.   
Je ressemblais à un zombie.

Le départ de sa maison a été une épreuve particulièrement difficile pour elle comme pour moi.  Expérience douloureuse et très culpabilisante.
Ça m’a collé des douleurs atroces à l’estomac et tordu les boyaux en huit.

Voilà, elle est maintenant prise en charge par des gens dont c'est le boulot (et quel boulot !!).   

Elle a passé un cap  très difficile. 
Maintenant, elle va un peu mieux, elle commence à se détendre. 
Mais par moments, elle pleure  sa mère qui ne vient pas la chercher. 
Et à d’autres moments, elle rit et fait même preuve d’humour.

Maintenant, nous lui cherchons un ehpad où elle sera prise en charge, accompagnée, protégée et choyée. 
  
Aujourd’hui j’ai du temps pour aller la voir et discuter avec elle de son univers, celui du temps où elle était enfant et où elle vivait dans le Pas de Calais avec son père, sa mère et sa copine Marie-Thérèse.

3 commentaires

priscilia a dit…
je ne peux pas comprendre ta souffrance, je n'ai vécu cette maladie qu'à travers mon grand-père qui s'est occupé de ma grand-mère pendant des mois, à en perdre des kilos alarmants et presque la tête autant qu'elle.
je te soutiens de tout coeur, j'espère que tout ira mieux très vite, que tu trouveras une structure parfaite qui la prendre en charge avec respect!
plein de bisous!
priscilia
Anonyme a dit…
Bonjour Malou,

votre maman est dans un monde qui n'appartient qu'à elle.
Profitez de sa présence le plus possible.
Elle a 10ans, 20 ans... peu importe ; elle est votre maman pour l'éternité.
Je vous embrasse
Marie-Thérèse
Malou a dit…
Merci pour vos messages chaleureux. Oui j'essaie d'en profiter même si elle est ailleurs...

Enregistrer un commentaire